Les cercles d'abondance

Peut-être aurez-vous un jour la chance que l'on vous propose d'entrer dans un cercle d'abondance, afin de remporter une somme d'argent rondelette et de pouvoir du même coup faire profiter vos amis du même principe merveilleux... Et peut-être aurez-vous la malchance, ou plutôt la mauvaise idée, d'accepter de participer à ce cercle.

Ce système disséminé dans toute la France et se développant dans la clandestinité, est présenté comme une économie solidaire. Voyons d'un peu plus près de quoi il retourne.

La composition du cercle

Le système est ainsi constitué : un cercle est formé (fig. 1). Ce cercle se compose précisément de 4 cercles concentriques. Le cercle central abrite 1 personne. Le cercle suivant, comportant 2 cases, accueille 2 personnes. Le troisième cercle, formé de 4 cases, accueille 4 personnes. Enfin, 8 personnes entrent dans le dernier cercle qui se compose de 8 cases. En tout, nous avons donc 15 personnes à l’intérieur de ce cercle.

Figure1

Le fonctionnement du système

Chacun apporte avec lui une somme d’argent dont le montant, fixé à l’avance, est le même pour tous les participants du cercle, par exemple 10000 €. Lorsque le cercle est rempli, c'est-à-dire lorsque 15 personnes y sont entrées, les 8 personnes placées sur le cercle extérieur reversent à la personne située au centre l’argent qu’elles ont amené. La personne centrale quitte alors le cercle en empochant 80000 €, « gagnant » ainsi 70000 € sur une mise de départ de 10000 €.

Le cercle se divise alors en deux parties, et chacune des 14 personnes restantes se déplace d’un niveau vers le centre (fig. 2). Deux nouveaux cercles sont formés, 7 personnes se placent dans l’un, et 7 autres personnes dans l’autre. Ces 7 personnes emplissent alors les 3 cercles concentriques intérieurs, et il ne reste plus qu’à trouver 8 personnes entrantes sur le cercle extérieur pour un nouvel apport de 80000 €, avant que le cercle ne se divise à nouveau en deux autres cercles.

Figure2

Les réunions

Le système est présenté lors de réunions. On est en général convié à ces rencontres par un ami ou un membre de sa famille, ce qui a bien entendu tendance à mettre en confiance. De grosses réunions ont lieu dans des salles louées à cet effet, dans des complexes privés ou publics, pouvant accueillir parfois 100 ou 150 personnes. Mais ce type de réunions a tendance à disparaître au fil du temps, au profit de lieux de rencontres plus intimistes, dans des cadres privés et en petit comité.

La présentation du système

On vous parle d'un "système d'entraide solidaire", "infaillible" et dont tout le monde - la Terre entière - pourra profiter, le tout se faisant dans un "esprit de solidarité".

Voilà la bonne affaire, vous posez 10000 €, vous ressortez avec 80000 €... Un placement avec un taux de rendement de 800 %, même votre banquier n'osera jamais vous le proposer ! Alors ? Se jeter dans l'aventure ?

La réalité en chiffres

La figure 3 montre l'évolution du système dans le temps. Car si l'on vous dit "pas de problème, il ne s'agit pas d'un système pyramidal, vous voyez bien puisque c'est un cercle", les cercles se divisant et faisant des petits forment bien, si l'on regarde le système dans son ensemble et d'un oeil extérieur, une pyramide. Voilà qui commence à poser question !

A noter que le système est montré sur la figure 3 de manière la plus simple. Si l'on prend l'exemple de la cinquième génération, par exemple, en réalité les seize cercles n'apparaissent pas en même temps ; tout dépend de la vitesse d'évolution et de recrutement de chaque cercle à la génération précédente. Les seize cercles de la cinquième génération naîtront donc sur un laps de temps plus ou moins étalé, un peu de la façon dont les générations humaines apparaissent, avec des enfants qui naissent de manière espacée dans le temps.

Figure3

En nombre de personnes

En fait, il s'agit bien d'un système pyramidal, la forme du cercle n'étant là que pour induire en erreur. C'est en effet l'ensemble qu'il faut regarder, tel que le montre la figure 3.

Le graphique s'arrête à la sixième génération, faute de place. Mais bien sûr, les cercles continuent à se démultiplier, et l'on arrive donc à un nombre de personnes entrantes tendant vers l'infini, alors que la population mondiale est limitée en nombre. Pour précision, l'exponentialité du système fait que l'on arrive très rapidement - en quelques années tout au plus - à un point de saturation où l'on ne trouve plus aucune personne entrante. Il est à remarquer aussi que le recrutement des personnes se fait sur un temps de plus en plus long au fil du développement et des divisions des cercles.

Considérons seulement les 8 personnes entrantes. Voyons ce nombre dans la généalogie des cercles.

Première génération : C'est le cercle initial, il est seul, il faut trouver huit personnes entrantes une fois toutes les cases intérieures remplies (7 cases internes, donc 7 personnes ; 15 personnes en tout dans le cercle complet. Voir premier paragraphe, La composition du cercle)

2ème génération : 2 cercles, 16 personnes entrantes.

3ème génération : 4 cercles, 32 personnes entrantes.

4ème génération : 8 cercles, 64 personnes entrantes.

5ème génération : 16 cercles, 128 personnes entrantes.

6ème génération : 32 cercles, 256 personnes entrantes.

7ème génération : 64 cercles, 512 personnes entrantes.

8ème génération : 128 cercles, 1024 personnes entrantes.

9ème génération : 256 cercles, 2048 personnes entrantes.

10ème génération : 512 cercles, 4096 personnes entrantes.

11ème génération : 1024 cercles, 8192 personnes entrantes.

12ème génération : 2048 cercles, 16384 personnes entrantes.

13ème génération : 4096 cercles, 32768 personnes entrantes.

14ème génération : 8192 cercles, 65536 personnes entrantes.

15ème génération : 16384 cercles, 131072 personnes entrantes.

16ème génération : 32768 cercles, 262144 personnes entrantes.

17ème génération : 65536 cercles, 524288 personnes entrantes.

18ème génération : 131072 cercles, 1048576 personnes entrantes.

19ème génération : 262144 cercles, 2097152 personnes entrantes.

20ème génération, 524288 cercles, 4194304 personnes entrantes.

21ème génération : 1048576 cercles, 8388608 personnes entrantes.

22ème génération : 2097152 cercles, 16777216 personnes entrantes.

23ème génération : 4194304 cercles, 33554432 personnes entrantes.

24ème génération : 8388608 cercles, 67108864 personnes entrantes.

25ème génération : 16777216 cercles, 134217728 personnes entrantes.

Etc.

On le voit, à ce niveau, le nombre de personnes à recruter correspond environ au double d'habitants en France ! Et rapidement, on dépasserait la population mondiale !

Les participants aux cercles, parce qu'ils sont à l'intérieur du cercle, ont l'illusion d'un seul recrutement de 8 personnes. Toute la difficulté est, pour eux, de se placer d'un regard extérieur pour s'imaginer l'ensemble du système en marche : le réalité est bien là, si l'on arrive à la 25ème génération, il faudra, en tout, pouvoir recruter plus de 134 millions de personnes !

En somme restante

10000 € = 80000 € ! L'argent génèrerai donc de l'argent ! Voilà donc une belle et intéressante nouveauté ! Dans la réalité des cercles, comment se répartissent les sommes ? Par quel tour de passe-passe a-t-on cette illusion que l'argent fait des petits ?

Nous allons maintenant compter, non plus en personnes, mais en sommes d'argent déposées dans les cases.

Comme on l'a vu, un cercle se compose de 15 cases, sur 4 niveaux concentriques. Pour un cercle avec droit d'entrée de 10000 €, nous avons donc, une fois le cercle complet, une somme totale de 150000 €.

C'est à ce moment que le cercle se divise (fig. 2), que la personne centrale quitte le cercle en empochant 80000 €, et que les autres participants se répartissent dans deux nouveaux cercles.

En somme d'argent, cela donne 150000 € - 80000 € = 70000 €.

Les participants répartis dans les deux nouveaux cercles ont déjà déposé leur 10000 € dans le cercle initial ; à partir de là, il n'y aura donc que la périphérie du cercle - les 8 cases correspondant aux recrutés -, qui sera alimentée en argent.

Et étant donné que le cercle initial donne deux nouveaux cercles, on peut considérer que la somme restante de 70000 € est divisée en deux, d'où 35000 € pour chacun des deux cercles.

A la division suivante - 3ème génération -, représentée sur la figure 2, quatre nouveaux cercles font leur apparition. La somme de 35000 € est divisée par 2, ou, si l'on préfère, la somme restante initiale de 70000 € par 4, soit une somme restante par cercle de 17500 €. D'où :

Première génération : cercle initial, le seul rempli d'argent dans son intégralité, soit une somme totale de 150000 €.

2ème génération : 2 cercles, somme restante par cercle : 35000 €.

3ème génération : 4 cercles, somme restante par cercle : 17500 €.

4ème génération : 8 cercles, somme restante par cercle : 8750 €.

5ème génération : 16 cercles, somme restante par cercle : 4375 €.

6ème génération : 32 cercles, somme restante par cercle : 2187,5 €.

7ème génération : 64 cercles, somme restante par cercle : 1093,75 €.

8ème génération : 128 cercles, somme restante par cercle : 546,875 €.

Etc.

En considérant l'apport des 8 cases périphériques, voilà les sommes totales :

Première génération : 150000 €.

2ème génération : 35000 + 80000 = 115000 €.

3ème génération : 17500 + 80000 = 97500 €.

4ème génération : 8750 + 80000 = 88750 €.

5ème génération : 4375 + 80000 = 84375 €.

6ème génération : 2187,5 + 80000 = 82187,5 €.

7ème génération : 1093,75 + 80000 = 81093,75 €.

8ème génération : 546,875 + 80000 = 80546,875 €.

Etc.

On voit bien là que l'argent ne génère pas de l'argent, la somme restante tendant toujours un peu plus vers zéro sans jamais l'atteindre. La somme totale diminue, il n'y a pas gain d'argent, mais bel et bien perte d'argent. Les 80000 € entrants couplés à la division des cercles donnent l'illusion d'un gain qui s'avère être en réalité une perte.

Cette démonstration montre clairement le problème qui apparaît lors des demandes de remboursement de certains participants : il n'y a plus d'argent, les participants voulant se retirer ne peuvent pas être remboursés.

Quelques exemples parmi les mensonges des cercles

Les cercles d'abondance sont utilisés depuis très longtemps par les différents peuples de la planète, comme en Afrique avec la tontine.

FAUX ! Les cercles d'abondance ne sont absolument pas comparables à la tontine africaine. La tontine n'a rien d'un système pyramidal et l'on ne doit pas recruter indéfiniment des adeptes pour la faire fonctionner. Certaines fois, les cercles d'abondance se réfèrent aux Inuits. Il s'agit du même mensonge, en utilisant l'extrême facilité d'un argument invérifiable.

Des gendarmes, des membres des RG, des hommes politiques, et même le gouvernement participent aux cercles d'abondance.

FAUX ! L'important n'étant pas que des gendarmes y participent, puisqu'il y aura toujours des gendarmes véreux... L'important étant de savoir si la gendarmerie dans son ensemble approuve, ou désapprouve, ou même tolère, les cercles d'abondance. Or, plusieurs enquêtes de gendarmerie sont en cours, dans différentes régions de France, en ce qui concerne les cercles. Plusieurs interpellations ont déjà eu lieu, il suffit de lire les articles de journaux retranscrits sur le Net pour s'en convaincre. Ce fait donne clairement l'opinion de la gendarmerie sur les cercles.

Chez les RG, on raconte que les cercles sont "l'oxygène des pauvres".

FAUX ! Vérification faite auprès des RG eux-mêmes : les RG n'ont jamais dit cela, ils ne cautionnent absolument pas ce système et, bien au contraire, ils récoltent le maximum d'informations dessus afin de  faire tomber les cercles.

Référence à l'article 122 du Code du Commerce sur la protection du consommateur.

FAUX ! L'article 122 du Code du Commerce ne rentre pas du tout dans le cadre des cercles d'abondance. La référence à cet article dans le milieu des cercles n'est destiné qu'à mettre en confiance les participants ; il s'agit en réalité d'un usage abusif et mensonger.

Un vocabulaire de sectes

Quelques extraits d'une version de la Charte (texte lu en fin de réunions)

"Seule la personne au centre, détient les documents écrits. C’est la garantie pour chacun d’une bonne compréhension du système et donc une bonne retransmission."

Et comment donc avoir une bonne compréhension du système alors que la Charte est lu rapidement en fin de réunions et que personne ne peut la consulter ? Cette lecture a simplement pour but d'imprégner l'adepte des grandes idées du système, de manière subliminale.

"LA CONFIANCE est la pierre angulaire de ce concept : confiance en soi, en l’autre et en l’intelligence collective."

Un système basé sur la confiance, où vous laissez votre argent en liquide - souvent à un inconnu -, sans signer aucun papier !

"Je m’engage à m’imprégner de l’esprit du concept pour bien le retransmettre."

Propos entendus en réunion

Quelques mots sur les Travailleurs de Lumière qui attendent l'Avènement de la Nouvelle Terre. Et le fait que grâce aux cercles d'abondance, bientôt, il n'y aura plus de pauvres sur la Terre.

Or, on l'a vu, le système est voué à l'échec en arrivant à sa propre saturation.

Propos des plus inquiétants, tant ils semblent être ceux d'un mouvement sectaire.

Les méthodes employées pour éviter l'effondrement ultra-rapide du système

Le système cerclique, dans sa forme de base telle qu'elle est montrée sur la figure 3, arrive en très peu de temps à son point d'effondrement. Plusieurs méthodes sont employées afin de faire croire à la progression du système. Tout cela n'est en réalité que tours de magie.

Les inversions de personnes

Des personnes sont parfois déplacées d'un cercle à l'autre. Une personne issue d'un cercle à progression lente - voire bloqué - peut ainsi se retrouver dans un cercle à progression plus rapide. Ces inversions se font entre différentes régions de France, le cercle à progression lente étant en général situé dans un département déjà saturé, et le cercle à progression rapide, situé dans un département où le système est encore peu développé et où se trouve donc un potentiel relativement important de futures victimes. Ce déplacement d'un cercle lent vers un cercle rapide va donner l'illusion à la personne que le système fonctionne. En réalité, chaque cercle ne peut aller qu'en ralentissant, jusqu'au blocage et à l'arrêt total.

Les fusions de cercles

Lorsque un cercle se retrouve bloqué et que les participants n'arrivent plus à recruter, on le fusionne parfois avec un autre cercle qui se trouve dans le même état. Là aussi, cette reprise d'activité n'est qu'une illusion, et rapidement les participants et les nouveaux entrants se retrouveront face au même blocage que précédemment.

Les tremplins et les boosters

Les tremplins sont des cercles avec des tarifs d'entrée plus faibles, en général 1000 € ou 2000 €. De même, les boosters, qui sont souvent proposés à partir de 100 €.

Ces tremplins et boosters sont présentés comme une aide aux participants, tout le monde ne disposant pas de 10000 € à "investir". On vous dit en réunions que grâce à ces tremplins, vous pourrez ressortir avec une somme d'argent permettant l'entrée dans un cercle à 10000 € ; ce principe de tremplins et de boosters est donc présenté comme une chance pour vous, dans le cas où vous disposez de peu de moyens.

Dans la réalité, les tremplins et les boosters permettent un recrutement beaucoup plus large d'adeptes, en allant rechercher de nouveaux entrants dans les classes sociales les moins aisées, tel que le milieu des chômeurs et des rmistes.

A qui profite le crime ?

On peut bien sûr se poser la question... Aux participants ? La plupart d'entre eux ne comprennent pas les tenants et les aboutissants de toute cette histoire et croient au bien fondé et au bon fonctionnement du système... Il faut chercher plus loin.

Nous avons dit plus haut que le cercle initial, c'est-à-dire celui de première génération, est "le seul rempli d'argent dans son intégralité, soit une somme totale de 150000 €". Ce fait n'est pas vraiment exact. L'important, pour faire croire au fonctionnement du système, est que les 8 cases extérieures se remplissent d'argent. Quant aux trois niveaux en-dessous, il est fortement probable qu'ils aient été infiltré dans le cercle initial par un groupe de complices n'ayant en fait déposé aucune somme d'argent. Ceux-là empochèrent donc à tour de rôle 80000 €, sans jamais avoir rien payé.

Mais cela ne suffit pas. Car si le cercle initial est infiltré dans ses trois premiers niveaux par des escrocs, le système s'en va ensuite à la dérive et s'effondre rapidement. Or, on l'a vu, il existe un encadrement autour de tout cela : réunions, charte, etc... et le système perdure depuis environ trois ans maintenant, de rafistolage en rafistolage, et avec de plus en plus de demandes de remboursement. Il faut donc que nos escrocs, après avoir profité du cercle initial, se payent d'une autre manière.

La solution de l'énigme se trouve dans les prélèvements.

Plusieurs systèmes de cercles différents se font concurrence en France à l'heure actuelle ; les prélèvements diffèrent de l'un à l'autre, mais sont toujours présents.

Dans le réseau comprenant un système cerclique à deux phases, décomposé en bulle multicolore puis grande bleue (parfois appelée super bleue), où la grande bleue n'a plus besoin de recrutement puisqu'elle est directement alimentée par les "gagnants" de la bulle multicolore, les prélèvements ne semblent s'effectuer que dans la grande bleue, comme le démontre cet extrait de la charte : "Quand j’arriverai au centre de la grande bleue, je mettrai de coté une contribution qui sera un don au service de l’ensemble des projets, en cas de besoin". Le montant du prélèvement effectué ne nous est pas connu.

Dans le réseau comprenant un système cerclique à trois phases, décomposé en concept, en gold et en champion, les prélèvements s'effectuent dès la première phase. Lorsque vous sortez avec les 80000 €, vous devez reverser 2000 € aux organisateurs, pour "frais de gestion", comme ils disent... Car organiser des réunions, cela coûte cher, cela prend du temps, alors les gentils organisateurs veulent au moins se rembourser les frais... Normal !

Revenons à notre figure 3, et admettons que les 32 cercles de la sixième génération se divisent pour former 64 nouveaux cercles. S'ils se divisent, c'est que 32 personnes placées au centre de chacun des cercles ont touché, chacune, 80000 €. Chacune de ces personnes doit donc payer des "frais de gestion". La somme totale qui remonte jusqu'au sommet, jusqu'aux organisateurs, est donc :

32 x 2000 € = 64000

Voilà des frais de gestion très lucratifs, et encore nous n'avons pris là que l'exemple du prélèvement de 2000 € à la sortie du concept, n'ayant pas connaissance du montant prélevé dans les deux phases suivantes, le gold et le champion. Toutefois, on peut se donner une petite idée du prélèvement lorsque l'on connaît le montant d'entrée et le montant de sortie de ces phases : pour le gold, l'entrée est de 13000 €, la sortie de 104000 € ; pour le champion, l'entrée est de 34000 €, la sortie de 272000 €. A noter que dans ces deux phases, comme dans la grande bleue citée plus haut, il n'est plus nécessaire de recruter, ces cercles étant automatiquement alimentés par les "gagnants" de la phase précédente.

On comprend maintenant que l'intérêt des organisateurs est bassement matériel, intérêt couvert par le mensonge de la "solidarité". On comprend mieux maintenant, aussi, pourquoi les organisateurs ont tout intérêt à ce que le système perdure, et pourquoi ils font preuve de toujours plus d'imagination pour mettre en place des méthodes basées sur la manipulation mentale et sur l'illusion mathématique pour repousser au plus loin l'effondrement du système cerclique.

En conclusion

Plus qu'une simple arnaque, les cercles d'abondance sont une véritable organisation criminelle à caractère sectaire. Il faut absolument dénoncer ces cercles et informer la population du danger qu'ils représentent, non pas seulement sur le point de vue du vol d'argent, mais aussi et surtout sur le point de vue des risques psychologiques liés à la participation dans ce système des plus malsains. Et qu'on les appelle cercles d'abondance, roues d'abondance, rondes d'abondance, bulles multicolores, randonnées, jeu de l'avion... le fonctionnement est le même et ils sont tous, absolument tous, à éviter.

Antoine Forcès

Note : j'ai été confronté aux cercles d'abondance pour la première fois en décembre 2007. Sur mon premier blog, j'avais écrit trois textes inspirés de cette histoire de cercles. J'en reproduirai au moins un, prochainement, sur mon blogue littéraire.

Et pour plus d'informations sur les cercles d'abondance, je vous conseille vivement la consultation du blogue anticercles.