Entomologie en Haute-Garonne

Un manuscrit des années 1920

Un cahier des années 1920 vient de rejoindre les dossiers de Ptolemaeus. La première page porte le titre Faune entomologique de Montréjeau et de ses environs, et l'ensemble est un inventaire d'entomologie concernant divers lieux de Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées. Chaque espèce est consignée scientifiquement : genre, spécification, nom du premier naturaliste à avoir décrit l'espèce (en général en abrégé). ViennentIMG_1612 ensuite le milieu de vie (bois, sable, prés, etc.) puis le lieu d'observation.

En feuilletant ce manuscrit, on relève par endroit quelques rares dates, ce qui permet de donner une fourchette de datation de ces écrits située entre 1912 et 1922.

Ce travail inédit peut avoir une grande importance pour étudier l'évolution de cette petite faune sur environ un siècle, dans les régions concernées. Retrouve-t-on toutes ces espèces aujourd'hui ? D'autres se sont-elles développées, au détriment de celles présentes en 1920 ? Ce document peut être fort précieux à un entomologiste du XXIè siècle.

Aucun nom n'apparaît dans le cahier, et toute la difficulté était de savoir qui en est l'auteur. En fouillant sur Internet, nous avons trouvé la biographie de l'entomologiste Louis Gavoy. Celui-ci a vécu à Carcassonne et a participé à la Société d'Etudes Scientifiques de l'Aude (SESA) en publiant divers articles sur la faune de l'Aude et du Tarn à partir de 1872. Mais, surtout - et c'est le point qui nous intéresse -, Louis Gavoy s'est installé en 1921 à Montréjeau, puis à Saint-Gaudens chez son fils jusqu'à sa mort en 1928. Or, Montréjeau et Saint-Gaudens sont les noms qui reviennent le plus régulièrement dans ce manuscrit. Tout laisse donc penser qu'il s'agit là des derniers travaux réalisés par Louis Gavoy.

Nous reviendrons au cours des prochains mois sur ce cahier perdu de Louis Gavoy.