Encore des météorites...

Nous présentions il y a quelques semaines un Catalogue d'aérolithes issu du Patria de 1847. Nous y avions constaté l'hypothèse erronée d'une provenance lunaire des météorites. Trente ans plus tard, l'origine des météorites était toujours discutée. Dans le texte ci-dessous, publié en 1877 dans le Magasin pittoresque, une hypothèse encore plus farfelue est émise...

L'étude des pierres tombées du ciel, de leur composition, de leur origine, continue à préoccuper un grand nombre de savants. Les observateurs se multipliant, on constate assez fréquemment la chute des aérolithes ou l'apparition des bolides. Récemment, M. Stanislas Meunier signalait, à Choisy-le-Roi, la venue d'un globe de feu dont l'éclat fit pâlir la lumière de la Lune.

A Stalldalel (Suède) a eu lieu une chute de nombreuses pierres météoriques tombées soit sur le sol, soit dans un lac. Après un sifflement intense, on entendit deux fortes explosions, et une dizaine de personnes purent constater la chute des pierres.

Tandis que M. Daubrée a essayé de reproduire artificiellement quelques-uns des caractères spéciaux qu'offre la structure des météorites (et il y a beaucoup à faire sur ce sujet), M. Tschermack a développé des vues qui paraissent très-rationnelles sur l'origine des météorites, en ne tenant compte que des constatations absolument positives.

M. Tschermack rejette toutes les hypothèses émises sur l'origine des météorites, aussi bien la fragmentation spontanée d'une petite planète que la rencontre de deux corps célestes. Pour lui, les pierres tombées du ciel proviennent de volcans, peut-être même, en partie, de volcans terrestres.

Mais où sont les volcans qui projettent à la suite de leurs explosions des fragments de matière dans les espaces interastraux ? La Lune, qui n'a plus d'eau ni d'air, peut-elle avoir encore une activité volcanique ? Les météorites, dont la composition chimique ne renferme jamais que des éléments terrestres, viennent-ils d'autres planètes que de la nôtre ? Autant de questions à résoudre.

Dans ce texte du Magasin pittoresque, voilà donc suggéré l'hypothèse d'une origine terrestre des météorites ! Et bien que cette idée soit très terre à terre - il faut en convenir ! -, et qu'elle ait paru "très-rationnelle" en 1877, elle paraît aujourd'hui absurde. Par ailleurs, en octobre 2009 la présence d'eau était détectée dans un cratère du Pôle Sud de la Lune grâce à la mission LCross. Quant à "l'air" de la Lune, il vaut mieux parler d'atmosphère et l'on sait aujourd'hui que celle-ci existe, bien qu'elle soit très ténue ; elle se compose de gaz rares (argon, néon, etc.).

A chaque fois passionnantes, les connaissances scientifiques se précisent au fil des études et des recherches.

Meteorite